Covid-19 : Conséquences du coronavirus sur l’alimentation dans le monde

La pandémie du coronavirus est une menace non seulement aux vies des populations mais engendre des conséquences néfastes dans le secteur de l’agriculture. Elle perturbe l’offre et la demande des produits alimentaires.

Les mesures de confinement et la fermeture des frontières vont entraîner une réduction de la mobilité des personnes qui va provoquer une augmentation des coûts des échanges commerciaux et une baisse de la demande. Cela sera encore plus accentué pour les pays vulnérables à la sécurité alimentaire. Actuellement, environ 690 millions de personnes souffrent de faim dans le monde (source FAO). Parmi ces populations, l’on dénombre 113 millions de personnes en situation de famine aiguë dont leur survie dépend d’une aide extérieure. Nombre de pays en développement s’appuient sur les importations de produits alimentaires ou dépendent des exportations du pétrole comme l’Algérie.
Pour l’instant, les perturbations sont moindres car les marchés sont stables au vu des stocks mondiaux de céréales qui demeurent bons. Toutefois, un fléchissement de la production des fruits et légumes est observé à cause des perturbations de ces filières. Les restrictions du transport des marchandises et les mesures sanitaires de confinement vont empêcher les agriculteurs de se rendre aux marchés et affaiblir par conséquent leur capacité de production et la vente de leur produit. La pénurie de la main-d’œuvre va perturber la production et le traitement des denrées alimentaires. La circulation des travailleurs saisonniers va se limiter et avoir des effets sur la production agricole et des conséquences sur les marchés. Si la crise financière de 2008 a engendré une baisse des revenus et de la demande, la pandémie engendre des effets sur la consommation des produits alimentaires comme la baisse de fréquentation des restaurants et l’augmentation des repas consommés à la maison. Aussi, les produits périssables comme les poissons, les viandes et autres vont engendré des hausses des prix devant une baisse des revenus des ménages. Les pays qui dépendent des importations de produits de base vont connaître de fortes perturbations.
Pour minimiser les retombées du coronavirus, les pays devront adopter des mesures de protection de subsistance des populations et renforcer leurs agricultures en faisant des subventions pour combler les pertes de revenus chez les petits producteurs et aider les petites et moyennes entreprises, et assister le personnel salarié invité à cesser temporairement le travail.

Hamida B.

You May Also Like